Après plus de deux semaines sans informations radiophoniques, pour cause de grève sur l'antenne de France Inter à la fin de l'année dernière, (quand et comment s'est terminé le conflit?), puis suite à un silence radio total pour raisons personnelles, qu'elle ne fut pas ma surprise mardi matin, la semaine dernière, ayant mis le réveil à 6h30, d'entendre le journal présenté par Fabrice Drouel. Et puis Nicolas Demorand dialoguant avec Thomas Legrand, l'absence de Simon Tivolle et de son billet. Sa chronique est supprimée....Exit Patricia Martin,et sa remplaçante Laurence Garcia...

L'idée de "muscler" cette tranche horaire n'est en soi pas forcément mauvaise, mais ce qui surprend c'est la période à laquelle cette décision est prise. En général ces changements interviennent à l'automne, sauf cas de force majeure à l'instar de ce qui se passa pour Laurence Boccholini. On se rappellera le débarquement de celle qui eut la mission d'essayer de remplacer Laurent Ruquier parti sous d'autres cieux radiophoniques....

Cris et hurlements, le responsable de l'époque et qui préside aujourd'hui aux destinées de la grande maison osa appeler Stéphane Bern spécialistes des histoires de princesses sur une chaîne de TV privée....

Cris et hurlements quand à son tour il fut remercié et remplacé par un responsable venant de la publicité ?...)

Cris et hurlements quand ce dernier est à son tour démis de ses fonctions et que le jeu des chaises musicales reprend.... ses droits. Mais est-ce vraiment un droit?

Les polémiques (chroniques de Didier Porte et de Stéphane Guillon)  sont de nouveau reparties...à l'instar de certains commentaires d'auditeurs publiés sur internet au printemps dernier ( j'en ai conservé quelques-unes).


Le 6h30-10H ou le six heures trente dix.... Les conséquences  de ce changement ont-elles bien été évaluées.

Ce n'est pas  l'heure ou la demi-heure de sommeil en moins qui gêne Nicolas Demorand lorsqu'il cite le nom de son émission mais c'est bien ce titre imprononçable. Comment fera-t-il si on lui donne un quart d'heure supplémentaire. Qu'adviendra-t-il du nom de l'émission?

Et bien pourquoi ne pas le faire démarrer à six heures.

L'émission s'appellera le 6h 10h aussi facile à prononcer que le 7h 10H. Monsieur Demorand et son équipe en étant plus longtemps à l'antenne devraient coûter moins cher à l'actionnaire public!.... Il n'y aura donc pas besoin de remplacer les vieux animateurs et journalistes qui partiront à la retraite..
Et puis il devrait -être plus facile de mettre à jour le site de la radio. On notera une coquille, est-ce le terme qu'il faut employer sur la toile dans l'édition électronique.

2010_01_12_131251

Que des avantages!...   n'est-ce-pas.......

je déblogue..

Par ailleurs Nicolas Demorand prend toujours autant de plaisir à nous parler de livres. Il paraissait être aux anges avec son invité d'hier James Ellroy, et comme cela n'a pas suffit il lui a consacré une nouvelle chronique ce matin.

Il est plus à l'aise dans cet exercice que le jeudi matin quand, remplaçant désormais Patricia Martin,  il est obligé de faire la promotion de livres que l'on ne peut pas trouver en librairie. Il s'agit des produits d'appels qui servent à faire vendre des journaux....

Mais là je déblogue encore

message personnel : un petit coucou à Maud...