Thomas Legrand conclut sa chronique quotidienne par une citation du Cardinal de Retz. :"si chacun pouvait faire sienne cette maxime du cardinal de Retz qui n’était pourtant pas un béni-oui-oui, plutôt un vrai cynique. Il disait : « on est plus souvent dupé par la défiance que par la confiance »…moderniser la politique via le cardinal de Retz, je sais c’est osé mais, au point où on en est…ça se tente non ?"

La Cardinal Mazarin, tout comme Richelieu un autre cardinal à qui il succéda, occupa un important poste de ministre auprès de Louis XIII. Dans son "Bréviaire des Politiciens" il  "...donne une splendide image du pouvoir grâce à la pure et simple manipulation du consensus" écrit Umberto Ecco en quatrième de couverture de l'ouvrage publié chez Arléa.

Relevons par exemple au chapitre conseil pour :Mépriser les attaques verbales:
"Eloges, flatteries, adulations, sarcasmes....Dans tous ces domaines, l'hypocrisie humaine est reine. Procure-toi les pamphlets qu'on publie contre toi, lis-les, montre les à tout le monde et fais mine d'en rire de bon cœur: tu décourageras les auteurs...

Évite d'affronter les satiristes en public. Prétexte une affaire urgente et ne sors pas. Si néanmoins, tu t'y vois contraint, lis chez toi à plusieurs reprise le texte de la satire et exerce-toi à en rire aux meilleurs endroits. Simule les sentiments qui conviennent dans une telle situation, représente-toi la foule qui s'esclaffe, imagine des répliques en veillant à ce qu'elles soient conformes aux sentiments que tu entends paraître."

Hier soir au Grand Journal de Canal Plus des animateurs de télévision étaient face à leur "satiriste", l'excellent Yann Barthès avant son savoureux "Petit journal people".  Celui- ci n'a pas manqué de s'étonner, de s'amuser qu'une animatrice de télévision soit décorée de la plus haute distinction de la République. (Observons,si l'on en croit la radio et leurs chroniqueurs, que même d'anciens journalistes ont eu cet honneur........)

2010_01_20_164303

2010_01_20_163159

Elle feignait de s'amuser en se forçant à sourire, à rire même (jaune parfois) , essayant de jouer le jeu mais sans vraiment convaincre. On la sentait agacée......

2010_01_20_163018

La lecture de Mazarin lui aurait-elle été profitable? On peut en douter mais là je déblogue.

Aussi je préfère citer Pierre Desproges

Qui a dit: "Je plains les petites gens. Ils sont les derniers à savoir quand il pleut."