Dans tous azimuts Nicolas Demorand précise que lui "lit les livres qu'il présente à l'antenne et que parfois c'est long". Cette exigence qu'il s'impose est tout à fait perceptible.
Les auteurs de l'ouvrage cité ont été les invités de Laurent Goumarre sur France Culture le 8 Mars et les auditeurs qui veulent ne savoir plus sur le sujet original peuvent écouter l'émission ( Il n'est plus possible de la balladodiffuser) et sur la manière dont ils ont pu mener l'enquête. En revanche le second invité, l'actuel directeur des sports de France Télévision a été très émouvant lorsqu'il  a évoqué ses souvenirs personnels mais égal à lui-même, par manque de modestie, par souci de ne pas s'attirer les foudres de ses journalistes lorsqu'il a évoqué le traitement de JO à France Télévision . Le téléspectateur des Jeux Olympiques que fut l'auditeur qui ergote n'a cessé de pester contre les interminables plateaux durant lesquels les journalistes donnant la parole aux sportifs semblaient en réalité les utiliser comme faire valoir et tiraient la couverture à eux..
On peut lire ou écouter l'éditorial de Thomas Legrand.
Est-ce la chronique politiquement incorrecte de Stéphane Guillon, ou le costume de Fabrice Drouelle qui  a pour effet de créer une atmosphère surréaliste dans le studio, mal-aise, gêne, désir de ne pas franchir la ligne jaune  qui est blanche depuis des années. A écouter ...

Un deuxième internaute vient de s'abonner à la lettre d'information.