Les internautes qui viennent plus ou moins régulièrement prendre connaissance des "déblogages"  proposés auront certainement noté un certain fléchissement au niveau de leur publication. Sans doute la période (estivale...) en est elle la cause. Et pourtant les sujets de déblogages ne manquent pas.

Alors que l'auditeur qui ergote, ressent le besoin d'être de plus en plus sélectif en ce qui concerne les programmes qu'il écoute à la radio, il doit reconnaître être moins attentif aux questions d'actualités. Il lui est difficile d'écouter la radio en direct et en particulier les journaux. D'où, son... silence radio...., oui il ose, .....sur la matinale.!

Il en profite cependant lors de ses entraînements de course à pieds, pour écouter les enregistrements des "Persifleurs du mal", "Procès verbal" et  "Toutes nos pensées".Et il trouve ces émissions intéressantes, voire réussies. Comme quoi il ne fait pas qu'ergoter!!!!

Mais chassez le naturel, il revient au galop...

Devisant avec Thierry, "l'auditeur qui ergote" a un ami qui se prénomme Thierry, lors des trop rares occasions qui leur sont données de se retrouver, fut à moitié surpris de l'entendre lui lancer tout de go.

Mais qu'est-ce qui se passe sur France Inter? Qu'est qui leur prend à Jean Luc Hees et Philippe Val

Est-il nécessaire de préciser que l'entourage de "l'auditeur qui ergote" n'a aucune idée des déblogages qu'il peut commettre sur la toile.  Certains autour de lui constatent seulement qu'il passe du temps sur son ordinateur et parfois le déplore.

Ne dites pas à son entourage qu'il déblogue", ils pensent tous qu'il travaille...

Désorienté qu'il est Thierry, à la limite désespéré.
-je ne comprends pas,
-ils étaient bien,
-j'aimais bien ce qu'ils faisaient,
-qu'est-ce qu'il leur arrive?
-etc, etc.

Et de rappeler l'épisode Martin Winckler, celui de "La maladie de Sachs",  prix du livre inter, chroniqueur de quelques semaines dans ce qui ne s'appelait pas encore la matinale et qui se retrouva un jour remercié pour diverses raisons, discutables diront certains.... par un audacieux rédacteur en chef qui lui avait confié une chronique aux alentours de 7h 45 il y a un peu poins d'une dizaine d'années.

L'auditeur qui ergote n'a pas probablement une mémoire d'éléphant certes, mais sa mémoire n'est pas celle d'un poisson rouge.....

Crystel , elle aussi auditrice de France Inter, mais qui n'ergote pas elle, lui apprit l'arrivée d'Audrey Pullvar en fin d'après-midi sur France Inter. Le choix est intéressant; Mais elle n'a pas été en mesure de retrouver le nom de celui ou celle ? qui allait avoir la responsabilité de la matinale. Il ne semble pas faire partie de la liste proposée, suggérée, évoquée, (rayer la mention inutile) ici même fin juin.

L'auditeur qui ergote a l'impression de se sentir un peu moins seul, même si comme Don Diégo de la Vega, il conserve toujours son masque. pour s'autoriser ses "déblogages" contrôlés sur la toile.....