Connait-il Pierre Desproges, si oui tant mieux, peut-être l'a-t-il découvert vi les déblgages sinon faisons lui découvrir "La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède".

Faisons encore plus fort que Pierre Desproges puisque nous allons procéder à la description de ce programme télévisé dans les lignes qui suivent!.... Etonnant non!


(Cyclopède est assis à une table de conférencie, entre une concierge et un morceau de pipe-line.)

Cyclopède : Pour ne pas être ridicule en société, il faut absolument savoir distinguer une gardienne d'immeuble d'un oléodcu.

(Montrant l'une, puis l'autre:)

Certes, à première vue, rien de les distingie l'un de l'autre. Mais, avec un peu d'entraînement, nous DEVONS, y arriver. Alors SEULEMENT nous ne serons plus celui dont on rit en disant:" Quel imbécile! Il a donné des étrennes à un oléoduc", ou encore: "Quelle andouille!il a rempli sa concierge de pétrole." Comment faire, direz-vous? Regardez bien.

(Il prend un morceau d'oléduc, le fait tourner: on peut lire :"Paulette.")

(Se tourne vers la concierge.) 

Comment vous appelez vous, ma brave femme?

Concierge : Pauline Bouchard. Avec un "d".

Cyclopède : (à la caméra) Vous avez compris? .... (un temps)...Non? ça ne fait rien on recommence.

(On bisse à partir de "Il prend le morceau d'oléoduc".)

Eh bien, oui, c'est ça : le pipe-line s'appelle Paulette, la pipelette s'appelle Pauline.

ETONNANT, NON?


What else?