Hier au soir sur -, le deblogueur qui déblogue allume son poste de TSF pour écouter l'excellent programme Jazz à FIP. Prenant l'émission en cours de difffusion il se rend compte assez rapidement qu'un événement particulier est en train de se dérouler, la présence du patron Julien Dellifiori, un nombre anormalement élevé d'invités en studio...Tous étaient réunis pour rendre hommage à Jean Garretto, le créateur de la mythique "L'oreille en coin" et de FIP qui vient de disparaitre. Un grand patron aux dires de tous, mais surtout un producteur qui sut proposer avec son complice Pierre Codou, un choix de programmes attractifs aux auditeurs. Après 40 ans FIP donne autant de plaisir.

"L'auditeur qui ergote", a arrêté ses "déblogages" depuis qu'il a cessé, depuis quelques années, d'écouter la station "qui en avait entre les oreilles" et qui proposait d'"écouter la différence"  Or la  différence il ne la voyait plus!  Il avait eu l'occasion de s'en expliquer dans plusieurs messages. La quantité de pub que l'Entreprise Radio France réservait aux  "cher z 'auditeurs" de la station amrial était devenue indigeste. Il ne s'agit plus de "réclames " mais bien d'un produit vendu à des annonceurs . Pour s'en convaincre il suffit de consulter les pages destinées aux professionnels. Il y a appris ainsi combien coûtait  le spot publicitaire qui le traumatisait le matin dans la salle de bain alors qu'il était en train de se raser et qu'il souhaitait se tenir informé des nouvelles du monde. Cela procède de la même démarche que celle d'un grand patron de chaîne de télévision proposant le temps de cerveau disponible des auditeurs C.S.P+ qui plus est. 

La complémentarité de France Culture et FIP lui convient parfaitement.  Encore merci monsieur Garretto.