Marc Voinchet n'a pas fait fort ce matin. Une grosse maladresse dirons-nous lorsqu'évoquant les 500 jours de captivité des deux journalistes en Afghanistan, il bafouilla et buta sur le nom et le prénom de l'un des deux otages. Ce ne fut jamais le cas par contre pour son collègue de France Culture qui, lui a eu la chance d'être libéré et qui a participé à m'émission d'hier.. L'auditeur qui ergote le encore un peu mais de façon moins virulente feront remarquer certains..

 Mais il ne peut s'empêcher toutefois de citer le père de la Comtesse

"Aujourd'hui n'a fait que passer mais il a promis de revenir demain."

"Le sentiment d'être seul m'envahit dès que je suis perdu dans la foule "

Tout en souhaitant qu'Hervé Ghèquières, Stéphane Taponnier et leurs trois accompagnateurs puissent éprouver cette dernière sensation. Cela signifiera qu'ils sont de retour. Souhaitons que ce soit le plus tôt possible  .

lib_rer_les_001